Hier, sous des trombes d'eau, Dauphin a changé de pension. Au programme, 17,4 km à pied et à sabots : nous avons traversés les marais, la double voie ferrée et sommes passés au pied des éoliennes (on ne pouvait pas passer plus près) pour rejoindre l'Hermenault, nouveau lieu de résidence pour papi Dauphin. Le seul point qui m'inquiétait dans ce "périple" était les éoliennes, nous sommes passés entre 2 éoliennes. Finalement, nous sommes passés à leurs pieds comme si de rien n'était. Et pourtant, hier avec le vent (et la pluie), elles tournaient vite et faisaient du bruit; mais comme on les voit de loin et que le bruit est régulier, ça s'est fait "sabots in the naseaux". Ce qui m'a surpris, c'est qu'on entend les éoliennes en les approchant et une fois qu'on les a passé mais à l'instant où nous nous trouvons au pied de celle-ci, silence absolu!!! Surprenant!

 Sur cette photo du tracé, on se rend bien compte que nous sommes passés au pied de l'éolienne

Sans titre 1

Il sera donc désormais H24 et 365 jours par an au pré. C'est la formule qui lui convient le mieux (pour moi ce sera un peu plus loin par contre, mais on ne peut pas tout avoir!), je m'en doutais déjà et les 2 derniers hivers me l'ont confirmés.

Il fait donc du co-paturage avec Nouba une jument connemara x SF qui a l'air d'une gentillesse à toute épreuve. En les lâchant dans le pré, ils n'ont même pas pris le temps de faire connaissance, ils ont filé tous les deux mettre le nez dans le foin. Ils se sont dit ensuite bonjour avec 2-3 couinements de la part de la jument et c'est tout!

Pré avec vue sur la carrière

IMG_7890'

IMG_7894'

IMG_7898'

IMG_7900'

IMG_7904'Nouba cherche la compagnie et Dauphin lui répond "pousse toi de là"

IMG_7891'